Réactions de soutien à PEN MALI/MALIVALEURS suite à l’attaque terroriste survenue à Bamako

From John Ralston Saul / Ancien Président de PEN International (Londres)                    Cher Ismaïla, Président de PEN Mali, J’étais vraiment attristé d’apprendre la nouvelle de l’attaque terroriste sur l’hôtel à Bamako. J’espère que vous, ainsi que tous les membres de PEN, se porte bien et ne sont pas affecté personnellement par cette attaque. Évidemment, je pense à vous tous et ces journées si émouvantes que nous avons passé ensemble à Bamako. Avec toutes mes amitiés,

From Mohamed Sheriff/ PEN SIERRA LEONE (Liberia)                                                    Dear colleagues at PEN Mali, Malians and the bereaved families, We at PEN Sierra Leone wish to express our solidarity and compassion to you our brothers and sisters and to all affected nations for the unspeakable acts of barbarism inflicted on the innocent by elements who have completely lost their humanity. We join our colleagues across Africa and civilized and peace-loving people the world over to unequivocally condemn this unspeakably brutality by these agents of Satan. Nothing absolutely nothing can justify this murderous madness. We must not relent in our efforts to promote a world of tolerance, understanding and peaceful coexistence. God bless us all.
From Fatoumata Keita, Ecrivaine et chercheur malienne                                            Bonsoir à tous et à toutes, J’espère que cette macabre chaîne sera bientôt stoppée à travers le  monde, à  travers tout le monde entier. Quand on voit la beauté de la nature, les merveilles qu’il  peut y avoir, l’amour qui peut exister entre les êtres, la richesse de la vie,  et malgré tout cela, voir que certains ne pensent qu’à tuer, qu’à se tuer, on ne comprend pas. On s’interroge. On s’étonne, On se confond.On a mal et reste sans voix. Comment peuvent-ils détourner leurs esprits, leurs regards de cette beauté, de toutes ces richesses, de tout cet amour qu’on peut donner, qui reste à donner, de toutes ces merveilles dont regorge l’humanité, pour ne s’accrocher qu’à la haine, qu’à inhumanité? Solidarité et amour entre tous les êtres de cette planète, de tous les êtres épris de liberté qui voient encore la richesse de la vie. Que Dieu sauve le monde de tous ses esprits démoniaques qui ont besoin d’être délivrés de leur haine. Amen!

From Chirfi Moulaye HAIDARA, Vice-président de Malivaleurs                                              Un verset du Saint Coran est particulièrement édifiant: « repousse le mal par ce qui est meilleur, et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux » (Sourate 41/Verset35). Le Prophète Mohammed ( Paix et Salut sur Lui), ne disait-il pas, je cite  :  « Oh!  Dieu, je Te prie pour une science utile, un pain honnêtement gagné et un comportement qui Te soit agréablement « . Faut-il rappeler que la religion que nous partageons majoritairement au Mali est un islam modéré qui incarne des valeurs universelles. Cette religion de dimension mondiale fait instamment appel à l’amour du prochain, a la tolérance et au respect de l’autre. Soyons solidaires et conquérants au sens civilisé du terme, nous pourrons ainsi soulever, au besoin, des montagnes  pour réussir ensemble la paix et la cohésion sociale dans notre pays et partout où cela est requis, Inchalla ! Dans tous les cas, avant de comprendre, il faut croire et, comme chacun le sait, les vrais croyants de tous bords ont toujours fait preuve de clairvoyance telle que prescrite sous tous les cieux.

From Abdoulaye Fodé N’dione / Président Afrilivres ( Sénégal)                                     Chers Tous, Arrivé à Bamako le vendredi en pleine effervescence au cœur de l’événement parce que je me refusais de ne pas y aller quand le matin à Dakar cette atrocité m’est parvenue. Le Mali, c’est autrement, pas cette image d’horreurs que ces cinglés veulent imposer. Je me trouve actuellement à Bamako et je vous assure que les bamakois courageux
ont repris la vie. Pour dire simplement que leur pays ne sera pas l’otage de la cruauté
de la raquette et de tous asservissements. Résistons à ces fous quelle que soit l’origine. Nous sommes avec vous.

From Jean-Claude Awono/ Professeur de lettres Président de la Ronde des Poètes / Directeur du Centre culturel Francis Bebey (Cameroun)                                             Pendant que les Barbares frappaient l’hôtel Radisson à Bamako, une fillette actionnait sa ceinture de bombe à Kolofata à l’extrême-Nord du Cameroun, tuant encore de pauvres innocent. Nous sommes, frères et sœurs du Mali, frappés par le même malheur que nous devons condamner et combattre avec notre dernière énergie. Nous sommes tenus de mutualiser nos efforts pour renverser la « tendance du sang » que l’on s’ingénie à verser à tout bout de champ. La Ronde des Poètes du Cameroun, PEN Cameroun et les Editions Ifrikiya expriment toute leur solidarité et leur compassion au peuple du Mali en cette autre « heure rouge » de notre histoire commune. Et que Dieu nous bénisse.

From Raphaël Ndiaye / Directeur de la Fondation Senghor de Sénégal                           Aux Maliens et aux familles endeuillées, Nous sommes consternés par ce qui s’est passé à Bamako, ce vendredi 20 novembre 2015. Nous n’avons pas de mots assez durs pour condamner cette folie meurtrière, œuvre de suppôts de SATAN, en qui toute humanité est gommée. Ces gens seraient-ils prêts à canarder leurs propres géniteurs ?  C’est ce qu’il leur resterait à faire pour achever de convaincre de leur folie. Qu’y a-t-il de plus grave que le fou qui s’ignore doublé du néophyte inculte ??? Mais l’on ne peut mettre en péril la marche d’une nation pluriséculaire comme ce Grand Mali, qui nous a tant donné, et qui a proclamé dans sa Charte de 1236, l’inviolabilité et la dignité de la personne humaine, cinq cents ans avant la Révolution française, et bien plus encore avant la révolution des Etats-Unis d’Amérique et celle des Soviets. De tout cœur avec ce pays et ses fils, quoiqu’il arrive.

From Eric Joël BEKALE/ Président de l’Union des Ecrivains Gabonais (UDEG), et du PEN-Gabon                                                                                                                                     Très chers amis et frères du Mali,
Veuillez recevoir aux noms de l’Union des Ecrivains Gabonais (UDEG), du PEN-Gabon en gestation et en mon nom propre, toutes nos condoléances pour le deuil qui attriste le peuple malien et le continent tout entier. Nous sommes de tout cœur avec vous.
COURAGE!

From H.Zeinab Koumanthio Diallo/ PEN Guinée                                                            C’est donc avec beaucoup de consternation que nous avons appris que le Mali, notre pays frère, a été frappé  par une prise d’otage et des massacres survenus ce vendredi 20  novembre 2015 à l’hôtel Radisson Blu de Bamako.
En cette triste et douloureuse occasion, le Centre PEN Guinée présente à PEN Mali, ainsi qu’à tous. Les Maliens, ses condoléances les plus émues et exprime son soutien inconditionnel dans la lutte contre l’intégrisme religieux.

COMMUNIQUE DE MALIVALEURS/PEN MALI

Notre pays, le Mali, vient de vivre un des moments les plus sombres de son histoire récente, à travers la prise d’otage et les massacres survenus ce vendredi 20 novembre 2015 à l’hôtel Radisson Blu de Bamako.

En cette triste occasion, le Mouvement MaliValeurs/PEN MALI, leurs membres, sympathisants, partenaires, expriment leurs condoléances aux familles des disparus, à tous les pays endeuillés, souhaitent un prompt rétablissement aux blessés et remercient tous ceux qui ont manifesté leur soutien en condamnant ces actes barbares.

Nous sommes absolument choqués que notre pays, pays de civilité et de tolérance, soit le théâtre de cette barbarie inqualifiable.

Au sein de PEN International et de tous les réseaux vertueux auxquels nous sommes affiliés, nous allons continuer notre plaidoyer pour éclairer l’opinion, plus particulièrement les jeunes, contre les extrémismes violents, renforcer le combat des mots et des idées, contre la terreur et l’ignorance.

Le débat sur ce sujet doit s’amplifier, dans le monde entier, au sein de tous les cercles et réseaux épris de paix, de liberté et de civilité.

Bamako, le 21 novembre 2015